São Nicolau
cap-vert.tv | Les îles | Lu 4820 fois
São Nicolau demeure une île à part dans l'archipel, comme si le temps s'y était arrêté: discrète, gardant une distance - parfois involontaire - avec l'agitation des îles voisines de São Vicente et de Sal, elle vit encore au rythme de la pêche et de l'agriculture. Ses 13000 habitants sont réputés pour leur sympathie et leur sens de l'hospitalité, et c'est sur São Nicolau que fut écrite la célèbrissime chanson "Sodade" révélée au monde par Cesaria Evora.

Tout comme Santo Antão, São Nicolau présente un relief découpé propice à la culture en terrasses mais qui freine significativement la circulation des biens et des personnes, retardant l'électrification et maintenant quelques villages dans un certain isolement.

L'île se raconte en égrénant les noms qui ont fait son histoire: avec sa cathédrale, son évéché, son premier lycée-séminaire, Ribeira Brava fut un lieu primordial dans le développement de l'archipel. A l'ouest, le port de Tarrafal est la véritable porte d'entrée de l'île, et c'est là que se sont concentrées quelques petites activités économiques, comme la célèbre conserverie de thon. Un peu plus au nord, les randonneurs sont récompensés de leurs efforts quand ils découvrent Praia Branca et Ribeira da Prata, au pied d'anciens volcans, dont le fameux Monte Gordo. À l'extrémité Est de l'île, le port de Carriçal souffre encore aujourd'hui d'un isolement parfois éprouvant.

Une fois par an, la population se rend à Ribeira Brava pour y fêter le Carnaval, où les deux grands groupes rivaux, Copa Cobana et Strela Azul, défilent devant un jury qu'ils doivent séduire pour remporter le plus de trophées possible.

Ils sont nés sur l'île:
Baltasar Lopes da Silva (écrivain)
Paulino Vieira (compositeur)
Teofilo Chantre (compositeur)