Lézard
cap-vert.tv | Glossaire | Lu 2612 fois
Quel rapport entre le Cap-Vert et Hambourg?

Ca pourrait bien être un lézard atypique, et a priori endémique au Cap-Vert. Plus précisément, il aurait vécu jusqu'au début du 20ème siècle sur l'îlot Raso (ou Razor), au nord du Cap-Vert, à proximité de l'île plus grande, mais toute aussi inhabitée, de Santa Luzia.

L'espèce a fait couler beaucoup d'encre chez les naturalistes, qui se sont au long des décennies empêtrés dans des analyses contradictoires, dans des observations parfois peu pointilleuses, dans des recherches généalogiques hasardeuses: on s'est finalement résolu sans grande conviction à associer le Macroscincus coctei à la famille des Scincidae.

Ce lézard hors du commun aurait mesuré 30 centimètres pour certains spécialistes, 160 centimètres pour d'autres. L'un d'entre eux aurait même été tenté de se servir de la petite bête pour prouver l'existence de l'Atlantide: quelle autre explication apporter à l'apparition spontanée d'un tel herbivore sur un îlot aussi petit?

En 1943, des exemplaires du Macroscincus conservés dans des bocaux ont été presque miraculeusement sauvés des bombardements ayant frappé Hambourg, les spécimens y étaient entreposés depuis le 14 juillet 1891. D'autres bocaux existent à Paris, Turin, Lisbonne et Gênes.

Article précédent:
   » Langoustes
Article suivant:
   » Mouillages