Historiens
cap-vert.tv | Glossaire | Lu 2571 fois
Le grand historien capverdien fut sans conteste Cristiano de Sena Barcellos (1854-1915) dont "Subsídios para a História de Cabo Verde e Guiné" sert encore aujourd'hui à tous les chercheurs. Les sept volumes de cette oeuvre ont fait l'objet de rééditions.

Pour l'anecdote, ses recherches le poussèrent à affirmer que le Cap-Vert avait compté une onzième île totalement inhabitée, située au Sud de Fogo et qui aurait disparu dans une gigantesque éruption (tout comme deux îles aux Açores), après avoir été cédée par le roi Dom João III à un noble portugais. Un seul témoignage corrobore cette affirmation, celle de survivants d'un naufrage à la fin du 17ème siècle.

S'il faut rendre hommage au pionnier que fut Barcellos, il ne faudrait pas pour autant passer sous silence les travaux plus récents d'autres chercheurs tels que Teixeira da Mota, le père Antonio Brasio, Antonio Carreira, ou, plus proches de nous, Daniel Pereira ou Antonio Correia e Silva.

Article précédent:
   » Héros
Article suivant:
   » Japon